Place des femmes dans la gouvernance et rôle des réseaux professionnels féminins 

au cœur du lancement de 2GAP Méditerranée

Mardi 1er juin, 2GAP a organisé conjointement un webinaire avec la Fondation des Femmes de l’Euro-Méditerranée (FFEM)autour de tables rondes thématiques à l’occasion du lancement de sa plateforme méditerranéenne. L’événement a été doublement labellisé dans le cadre du festival Génération Égalité Voices 2021 d’ONU Femmes France.

Dans une dynamique inter générationnelle, une première table ronde s’est attachée à identifier les obstacles à la place des femmes dans la gouvernance ainsi que les solutions à mobiliser. La seconde table ronde s’est concentrée sur le rôle des réseaux professionnels féminins comme acteurs de changement.

Retrouvez les propos introductifs de Nathalie Pilhes (Présidente de 2GAP) et de Soukeina Bouraoui (Vice-Présidente de la FFEM) ainsi que ceux de toutes les panélistes, en consultant le compte rendu ici.

Table ronde n°1 :  Identification des obstacles à la place des femmes dans la gouvernance et des solutions possibles 

– Latifa LAYED : Responsable du réseau des femmes de la fonction publique – Maroc.

« On ne peut pas allouer à un département un budget sans qu’il ne soit sensible au genre ».

– Sabah CORM : Femme entrepreneure/cheffe d’entreprise – Liban.

« L’entreprenariat n’est pas une zone de confort pour les femmes. »

– Inès NASRI : Directrice générale de l’Académie TAMK-IN – Tunisie.

« Les deux grands challenges, pour moi, c’est la vie de famille et entreprendre pour une femme en Tunisie. (…) Il faut travailler sur un accompagnement personnalisé qui prenne en compte la spécificité des femmes sur ces territoires en Tunisie en ayant des réseaux de proximité. »

Table ronde n°2 : Le rôle des réseaux professionnels féminins comme acteurs du changement

– Nasma JRONDI : Responsable du réseau Mentor’Elles – Maroc.

« C’est aussi à travers les hommes que nous pourrons faire changer les mentalités sur le rôle des femmes dans la société. »

– Amel SAMOUD : Présidente de l’Association Tunisienne de la Gouvernance et l’Égalité des Chances entre les femmes et les hommes dans les postes de décision (ATGEC) – Tunisie.

« En Tunisie, comme dans plusieurs pays du monde, les lois et les pratiques discriminatoires entravent la pleine participation des femmes, notamment dans la décision politique, au même titre que les inégalités d’accès à l’éducation, de revenu et le temps consacré à la famille (…) »

– Caroline JEUX : Représente l’Association Multisectorielle des Femmes Cadres et Entrepreneures (AMMDE) – Espagne.

 « Il est important, tout au long de sa carrière, de s’occuper de ses réseaux, de connaître d’autres personnes dans son secteur et dans d’autres secteurs, des femmes de différentes générations qui peuvent aider. »

Pour en savoir plus, vous pouvez également visionner le replay de notre événement en cliquant ici.

Rejoignez-nous !